Vaucluse : trois semaines de cours pour un boulot à vie dans la fibre

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Ils ont du travail garanti à vie. On va se battre pour les embaucher.” C’est la promesse que fait Antoine Cadart, cofondateur de la start-up avignonnaise Digi-Corp, aux futurs techniciens qu’il forme.

Trois semaines de cours et, à la clé, un CDI temps plein garanti dans un secteur d’avenir : la fibre optique. Alors qu’un plan gigantesque vient d’être présenté pour littéralement “fibrer le pays” et que le Vaucluse lance ses propres initiatives pour amener au plus vite la fibre optique jusqu’à ses entreprises et ses habitants, il y a pénurie de main-d’oeuvre. Car cette technologie inédite nécessite des compétences particulières.

On ne coupe pas la fibre en silicium de 125 microns (pas un de plus) à la pince et on ne la soude pas au fer et à l’étain comme un vulgaire fil téléphonique en cuivre. Il faut maîtriser des outils, des machines “cliveuses” et les soudeuses de précision afin que la lumière circule sans altération le long du cheveu optique.

Après avoir opéré comme prestataire et fibré des quartiers de Nice et Marseille, la société Digi-Corp, implantée à Agroparc, a entamé sa “montée en compétence” pour se positionner sur le marché moins pénible et plus rentable de la formation : “Les maîtres d’ouvrage veulent de la rentabilité, les institutions veulent de l’insertion. Nous faisons le lien”, résume Antoine Cadart.

En partenariat avec Pôle emploi, Adecco et Axione, un des principaux prestataires des opérateurs chargé de “fibrer” le pays, Digi-Corp vient donc de former ses dix premiers techniciens spécialisés qui ont commencé à travailler sur différents chantiers vauclusiens vendredi matin.

Recrutés sur dossier et entretien, tous sont de jeunes actifs sans emploi ayant des bases en électricité. Désormais immunisés contre le fléau du chômage, ils voient aussi s’ouvrir devant eux de nouvelles perspectives d’évolution - ils pourront devenir formateur, chef d’équipe ou travailler pour des réseaux d’entreprise - au sein de ce secteur en plein boom qui pourrait offrir une chance à d’autres jeunes en quête d’avenir.

Romain Cantenot

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »